Alphabétiser le chercheur d’emploi

Dans mon dernier billet, j’ai largement évoqué le problème de l’emploi des jeunes. Dans beaucoup de cas, le concept de diplôme induit beaucoup de cécités comme l’illustre cet extrait d’une vidéo intitulée « Autoportrait du Mali : les obstacles à la paix » (mars 2015), film du résultat de la recherche de l’Institut Malien de Recherche Action pour la Paix (IMRAP) sur les obstacles à la paix au Mali. Il pose bien quelques faits de société. Il faut être « bien né » pour trouver un []

« L’accent doit être mis sur les compétences et non sur les emplois » Satya Nadella – PDG de Microsoft

Me voilà de nouveau à Bamako. Dans un pays qui continue d’affronter des problèmes toujours renouvelés, jamais résolus et de naviguer sur une mer désenchantée d’incertitudes. Il reste le courage. Il reste la tradition. Il reste la chaleur familiale. Il reste surtout cet amour profond du pays qui fait battre énergiquement le coeur de chaque malien. Il reste aussi des témoins qui portent les fondamentaux de ce pays dans leurs efforts et dans leurs réalisations. Tel ce fermier que nous avons rencontré []

L’accompagnement

Un projet de développement ne se construit pas à partir de rien. Il est le fruit d’un environnement déterminé où des problèmes apparaissent sans qu’il n’y ait nécessairement de solution adéquate ou sans que n’apparaisse vraiment une nécessité de solution. Mais dans tous les cas, une demande doit être exprimée. Il faut donc aider à poser les bonnes questions. La mise en oeuvre d’un projet est source de changements. Elle est donc propice à faire naître des réactions de résistance. la définition []

Développer, c’est désenclaver la précarité.

L’abandon serait-il une des clés de cet déshumanisation fusionnelle de certains jeunes vers un radicalisme hyper dur ? Nous vivons dans un modèle de développement asymétrique. Il favorise ceux qui font fonctionner le système. Par contre, il multiplie les épreuves et allonge les temps d’attente pour ceux qui souffrent de discrimination sans pouvoir accéder à l’ascenseur social de l’intégration. Les jeunes sont en quête de héros. Et même les moins jeunes. Mais il n’y a plus personne pour attirer les foules à l’exception []

Il faut avoir le front d’être humain plutôt que national

Une énorme émotion m’envahit devant l’indécence des attentats qui ont frappé Paris, le 13 novembre dernier. Ce ne sont pas des actes gratuits. En filigrane de ces tirs de kalachnikovs, de l’explosion de ces bombes, de ces cris d’humains blessés et meurtris, du silence de ces morts, il y a un grand rien, un grand vide, ou un grand néant, qui essaye de nous attirer dans sa propre vacuité. Mais s’ils ne sont pas gratuits, sont-ils payants ? Ils alimentent tous les []

Afrique et Coopérative, késekça

L’organisation coopérative est très bien décrite dans cette vidéo réalisée par l’interface pédagogique du site LesScop. Je voulais mettre en évidence que ce type d’organisation permet : La mise en commun des compétences au service d’un projet. Cela pour ceux qui appréhendent la solitude du créateur d’entreprise. On peut participer à la mise en oeuvre d’une idée en étant un équipier responsable d’une co-création. Dans un article consacré par Rue89 à un membre d’une SCOP, celui-ci décrit à sa manière ce qu’est une coopérative : []

Un projet professionnel est le fruit d’un long questionnement

Quand on évoque les phénomènes migratoires et en particulier celui des migrants économiques, il faut abandonner l’idée que seuls les plus démunis sont candidats à l’exil. Bien au contraire, il faut avoir un certain nombre de qualités intellectuelles et personnelles pour pouvoir aborder ce chemin difficile. On peut le déplorer parce que cela crée vide de compétence dans leur pays d’origine. Mais cette expertise n’est pas nécessairement perdue. Les transferts financiers de la diaspora vers leur pays d’origine contribuent fortement à la richesse []