Archives d’Auteur

Jean Claude Feys

De nationalité belge, retraité depuis 2002, j'ai exercé une grande partie de mon activité professionnelle comme consultant dans les problèmes de gestion du changement (temps de travail, nouvelles technologies, formation et gestion des compétences).

J'ai passé les dix dernières années de ma vie active en Afrique de l'Ouest (Abidjan) pour un bureau d'études sur des projets financés par les institutions internationales comme la Banque Africaine de Développement, le Fonds Européen de Développement ou la Coopération belge.

Actuellement, je suis membre de la délégation Haute-Garonne d’AGIRabcd, association qui regroupe des retraités bénévoles. Je suis également membre de l'Association Mali-Diatiguiya qui représente la diaspora malienne à Toulouse.

J’assume des missions axées sur l'accompagnement de projets, la formation, la gestion, le développement solidaire, principalement en Afrique de l’Ouest et au Mali en particulier.

Spécialisations : Gestion du changement, audits organisationnels, formation, gestion de projets.

Le burn-out du développement.

Cela fait longtemps que le concept de « coopération au développement » me laisse un arrière-goût amer. Laurent Bigot, ancien sous-directeur chargé de l’Afrique  de l’Ouest au Quai d’Orsay, remercié pour son ignorance systématique de la langue de bois, met récemment les pendules à l’heure dans un article du Monde. «Le concept de développement, c’est l’ambition de transformer les Africains en Occidentaux.» Je me dois d’avouer que je ne suis pas toujours en phase avec son impertinence. Mais je reconnais que sa vision qui []

Petite anecdote numérique

Je vous propose de méditer le texte ci-dessous. Il a été écrit, il y a quelques jours, par une jeune femme, Rehanna Yattara. Elle est malienne, elle a un diplôme d’ingénieur et travaille dans le domaine de la sécurité informatique. « J’aimerais retourner en Afrique pour causer avec mon père qui maintenant est un sage comme on dit chez nous en Afrique ! J’aimerais retourner juste pour lui dire comment le monde a évolué depuis sa tendre enfance dans son village natal. Sa tendre []

Des précisions sur l’accompagnement

J’aimerais vous faire partager un article qui donne une vision très riche de l’accompagnement dans la création d’entreprise. Il a été écrit dans la revue en ligne The Conversation par Christophe Schmitt, Vice-Président en charge de l’Entrepreneuriat et de l’Incubation, et Professeur des Universités en entrepreneuriat, Université de Lorraine. Pour mieux accompagner l’entrepreneuriat, changeons de perspective L’accompagnement entrepreneurial. Rémi Malingrey Christophe Schmitt, Université de Lorraine Étonnamment lorsqu’on parle d’accompagnement à l’entrepreneuriat, l’idée qui fait rapidement surface est de contribuer à la création d’entreprise. []

Ils ont tous …

C’est la période des bilans. Ou plutôt un instant consacré à célébrer les rencontres d’une année. Un moment pour rafraîchir ma mémoire vive des personnes qui ont imprégné mon année et continueront à marquer de leur empreinte mes pensées futures. Il y a notamment la diaspora malienne de la région toulousaine. J’ai aussi une pensée particulière pour tous les jeunes étudiants et diplômés qui cultivent en France leur volonté de participer au futur de leur pays et gardent vivace leur espoir de []

L’Afrique francophone et la problématique de l’éducation : Quelles pistes pour repenser le système éducatif ?

Initialement publié sur Fédéralitude international :
SY Amadou, L’Afrique francophone et la problématique de l’éducation Par Amadou SY Depuis l’aube des indépendances, force est de constater que le système éducatif des pays d’Afrique francophone est à vau-l’eau. Si rien n’est fait, c’est même une lapalissade de corroborer qu’on va droit dans le mur de l’échec – certains disent qu’on est déjà dans le mur, c’est le moins que l’on puisse dire. A qui la faute ? difficile à dire, puisque les…

Noir tu es parti

Le soleil de la ville était trop sombre, le soleil de la campagne trop aveuglant. L’air de la ville était étouffant, l’air de la campagne ocre de sable. La poussière te nourrissait sans jamais apaiser ta faim. L’eau du puits était aride et la soif avait un goût d’angoisse. La souffrance et la tristesse sourdes étaient ton pain quotidien. Tu te sentais solitaire dans un univers clos réduit à mendier des espaces de travail et de liberté. Sans espoir. Noir tu es []