Plus on est petit, plus on est efficace

Initialement publié sur Blog pour la Souveraineté alimentaire :
Que peuvent les petits paysans d’Afrique face aux grosses exploitations de monocultures mécanisées ? …Avec de l’apprentissage et de la matière organique, ils pourraient devenir des acteurs majeurs de la transition vers un nouveau système de production agricole ! En 60 ans, le Luxembourg a perdu 10 000 de ses 13 578 exploitations agricoles. En moyenne, ce sont 2,5% des exploitations agricoles qui disparaissent chaque année. Dans le même temps, depuis les années 1950,…

Parlons d’économie solidaire, de développement et de changement.

N’est-il pas redondant de promouvoir l’écononomie sociale et solidaire comme la clé du développement pour des continents comme l’Afrique ? Cela demande de mettre en exergue une culture du changement pour dynamiser tout le renouveau économique et social. Et le développement n’implique-t-il pas à faire la même chose ? En combinant l’acte d’entreprendre et la fonction d’utilité sociale d’un projet. L’économiste Denis Clerc a défini le développement en disant : « Le développement ne s’intéresse pas aux grandeurs économiques, mais à la capacité des gens []

Choisir les projets, c’est un échange permanent d’innovation sociale

Je voudrais d’abord remercier Jean Laurent Fervel pour son commentaire qui précise bien les caractéristiques d’un projet collaboratif entre les différents acteurs de la diaspora malienne. Il serait naturel de penser que l’initiative des propositions devrait venir du Mali lui-même. Puisque ses membres sont à la source. Mais je pense personnellement que ce travail devra être le fruit d’une démarche collective. cela dépendra aussi de la manière dont les courroies de transmission assurent les échanges. Chacune des deux cellules, la française et []

Avant de passer à l’action, introspection, inspiration, observation.

Il est nécessaire de fixer des lignes de conduites qui vont permettre d’assurer une synergie entre maliens de l’extérieur et maliens de l’intérieur. Nous savons qu’il existe deux groupes relevant de la même cellule pour le développement. L’un basé en France, l’autre à Bamako. Si la volonté est bien affirmée de contribuer par les compétences acquises tant à son propre développement qu’à celui de son pays, il est nécessaire de procéder à un questionnement critique. Tout un processus de réflexion en groupe []

Faire de l’insertion de développement

Nous continuons d’évoquer ces fameux boursiers de la diaspora malienne qui s’en viennent acquérir des diplômes dans les universités françaises. Beaucoup d’entre eux veulent revenir au pays. Ils étaient partis, confortés par l’espoir que ce retour était possible, pour différentes raisons dont la plus évidente, l’assurance qu’une qualification supérieure ne pouvait déboucher sur rien d’autre qu’un engagement de qualité dans l’univers sociétal de leur pays. Beaucoup ont du déchanter. Tout simplement parce que l’incertitude qui caractérise tout l’environnement économique n’offre plus de []

Dompter l’incertitude

Nous sommes revenus de Bamako. Le coeur est un peu lourd et triste comme cette maladie dont le pays ne parvient pas à se défaire. Retrouver l’espérance, revivre le Maliba de sa jeunesse, tuer ce rétiaire invisible qui paralyse ses élans réels dans les mailles d’un filet pernicieux. La société ne devrait pas s’accrocher au pouvoir mais faire participer au pouvoir. Pour répondre à une question posée, l’initiative des « boursiers de l’excellence » qui a vu le jour en 2000, sous l’impulsion du Président []

Trouver un terrain d’échange

Les boursiers de l’excellence sont nés d’un constat du président Konaré que le Mali ne possédait pas des structures d’enseignement supérieur suffisantes pour répondre aux nécessités de développement du Mali. Après avoir fait un inventaire des besoins en compétences, un programme intitulé « 300 jeunes cadres pour le Mali » a été élaboré. Après une sélection sur résultats et concours, une dizaine de boursiers étaient envoyés en France pour y accomplir des études de haut niveau avec obligation de retour au pays et obligation []