Mois: novembre 2015

Il faut avoir le front d’être humain plutôt que national

Une énorme émotion m’envahit devant l’indécence des attentats qui ont frappé Paris, le 13 novembre dernier. Ce ne sont pas des actes gratuits. En filigrane de ces tirs de kalachnikovs, de l’explosion de ces bombes, de ces cris d’humains blessés et meurtris, du silence de ces morts, il y a un grand rien, un grand vide, ou un grand néant, qui essaye de nous attirer dans sa propre vacuité. Mais s’ils ne sont pas gratuits, sont-ils payants ? Ils alimentent tous les []

Afrique et Coopérative, késekça

L’organisation coopérative est très bien décrite dans cette vidéo réalisée par l’interface pédagogique du site LesScop. Je voulais mettre en évidence que ce type d’organisation permet : La mise en commun des compétences au service d’un projet. Cela pour ceux qui appréhendent la solitude du créateur d’entreprise. On peut participer à la mise en oeuvre d’une idée en étant un équipier responsable d’une co-création. Dans un article consacré par Rue89 à un membre d’une SCOP, celui-ci décrit à sa manière ce qu’est une coopérative : []

Un projet professionnel est le fruit d’un long questionnement

Quand on évoque les phénomènes migratoires et en particulier celui des migrants économiques, il faut abandonner l’idée que seuls les plus démunis sont candidats à l’exil. Bien au contraire, il faut avoir un certain nombre de qualités intellectuelles et personnelles pour pouvoir aborder ce chemin difficile. On peut le déplorer parce que cela crée vide de compétence dans leur pays d’origine. Mais cette expertise n’est pas nécessairement perdue. Les transferts financiers de la diaspora vers leur pays d’origine contribuent fortement à la richesse []

Quel entrepreneuriat pour l’Afrique ?

Il y a une propension naturelle à promouvoir la création d’entreprise pour dynamiser l’emploi. C’est tout autant le cas dans nos contrées qu’en Afrique. Mais pour beaucoup, cette voie alternative dans un projet professionnel, offre trop d’impondérables, de complaisance dans l’individualité et la solitude, de besoin de force et de volonté, de soif d’aventure. Il existe pourtant une autre manière d’aborder l’aventure entrepreneuriale par le biais de l’Economie Sociale et Solidaire. On trouvera sur le site d’AVISE, la définition retenue par le Conseil supérieur de l’économie sociale et []