Mois: juillet 2015

La vache à mille francs (1961)

Plusieurs choses m’interpellent dans l’affrontement qui oppose actuellement le monde agricole au reste du monde, en particulier celui de la grande distribution. Combat sans fin, comme en témoigne ce pastiche de Jean Poiret sur une une chanson de Jacques Brel, « La valse à mille temps », « La vache à mille francs« . Les consommateurs semblent être les grands oubliés dans cette lutte. Surtout ceux qui défendent leur pouvoir d’achat pour pouvoir embrasser avec leur porte monnaie toute les gourmandises de la vie moderne. Ils ont []

Tradition et Évolution

Nous constatons que les communautés rurales possèdent des savoir-faire qui font partie de leurs traditions. Ces traditions sont la partie émergée d’un courant ancien de modernisation. Dans un environnement donné, des solutions ont été données à des nécessités de vie et d’existence. On a découvert quelles céréales étaient les plus adaptées à l’environnement et comment les cultiver, on a créé des greniers pour conserver les aliments pendant la saison sèche, on a appris à traiter le coton pour pouvoir le filer et []

Les projets de développement

Quand on sillonne l’Afrique et particulièrement les zones rurales, on s’interroge sur le concept de projet et sur leur pérennité. Des choses ont été réalisées, avec des moyens et des ressources parfois considérables, sans qu’on sache vraiment quelque chose sur leur continuité. On a parfois l’impression de se trouver devant une sorte de désertion matérielle. Le projet est arrivé au terme de son cahier des charges, ceux qui ont mené le projet sont partis, en même temps le projet se met à []

Monsieur le Président, je vous écris cette lettre

Monsieur le Président, J’ai rencontré pour la première fois l’Afrique en 1990 à Conakry, en Guinée. Mon hôtel était situé dans un quartier résidentiel doté d’un impressionnant éclairage public. Lorsque la nuit tombait et que les lampes s’allumaient, des enfants venaient s’asseoir au pied des lampadaires. Ils venaient bénéficier d’une lumière qui n’existait pas dans leur foyer, pour lire, étudier, apprendre leurs leçons, faire leurs devoirs ou tout simplement parler. Je retiendrai cette image toute ma vie. Oui, Monsieur Borloo, l’accès à []